mardi 12 janvier 2010

Howard Eliott Payne - Bright Light Ballads



Perdu de vue depuis le premier album des Stands, Howard Eliott Payne a opéré un discret retour aux affaires en 2009 sous la forme d'un premier album solo intitulé Bright Light Ballads. Si on est loin de la pop-folk catchy des Stands, Payne puise toujours à la seule source capable de l'abreuver, l'americana. Autrefois les Byrds, aujourd'hui Bob Dylan, Payne est en tout cas un disciple appliqué et fidèle. Simplement armé d'une guitare, d'un harmonica et des occasionnels fiddle et pedal-steel, il réalise - avec l'aide d'Ethan Jones aux manettes - un superbe recueil de beautés acoustiques, sobre et intemporel.

Howard Elliott Payne - Dangling Threads (MP3)

A lire : une chronique de l'album sur PlanetGong.

Un souvenir des fabuleux Stands, extrait de All Years Leaving :

The Stands - Here She Comes Again (MP3)

[Site]
[MySpace]


Acheter Bright Light Ballads (2009, Move City Records)

1 commentaires:

gil a dit…

Ca a l'air bien mais pas assez étrange. Par contre si vous n’avez pas encore entendu ce dont sont capables des Clones-musiciens, passez à l’occasion les voir sur http://fr.akamusic.com/lesllbellullsuedoizz
Vous verrez que les prouesses bio-technologiques portent leurs fruits et résistent à la gravité avec grandiloquence.