dimanche 18 juin 2006

Johnathan Rice - Trouble Is Real


Johnathan Rice m'avait fait plutôt bonne impression en première partie de sa petite amie Jenny Lewis au Nouveau Casino il y a quelques mois. Les 2 tourtereaux avaient d'ailleurs poussé la chansonnette ensemble sur Cold Jordan et mon esprit s'était alors laissé aller à faire un parallèle avec un autre couple, mythique celui-là, Johnny Cash et June Carter 50 ans en arrière. Comme Johnny Cash, Johnathan Rice a une voix grave et tendre à la fois qui évoque aussi par moments celle de Josh Haden (Spain) et plus souvent celle d'Ed Harcourt.
Sur son premier album, Johnathan Rice semble avoir voulu éviter de passer pour un singer/songrwriter de plus en variant aux maximum les ambiances. So Sweet et Salvation Day font beaucoup penser au Ryan Adams époque Rock'n'Roll mais en plus convaincant. Put Me In Your Holy War offre une étape dans le folk des origines et Lady Memphis une escapade soul bien appréciables. Celui qui a incarné Roy Orbison dans Walk The Line s'essaie même à l'electro avec Leave The Light On. Johnathan Rice n'oublie pas de rendre hommage à ses illustres ainés via une curieuse relecture du Hickory Wind de Gram Parsons et quelques ballades fortement inspirées par Nick Drake.
Sans révolutionner le genre, Trouble Is Real est néanmoins une belle réussite et Johnathan Rice est promis à un bel avenir. A une condition peut-être : qu'il tire une croix sur ces grandiloquentes orchestrations aux violons qui ici viennent gâcher quelques belles chansons.

Johnathan Rice - So Sweet (MP3)
Johnathan Rice - The Acrobat (MP3)


Achetez Trouble Is Real (2005, Reprise)

2 commentaires:

julien a dit…

j'ai egalement decouvert ce jeune homme en premiere partie de jenny lewis, comme toi je trouve le disque un brin en dessous. il me fait aussi penser a conor oberst.

Thanu a dit…

oui c'est vrai y a du bright eyes aussi chez le bonhomme... peut-être qu'un jour il pondra un album aussi bon que celui de sa copine...