lundi 17 décembre 2007

Nicole Atkins - Neptune City


Programmée pour début septembre la sortie de Neptune City intervient finalement deux mois plus tard. La faute à des critiques alarmantes sur le travail de production de l'équipe suédoise engagée par Columbia. Dans cette première version, la voix de Nicole Atkins aurait été noyée dans le mur du son érigé par ces fameux producteurs-bûcherons. Donc si l'album que je tiens entre mes mains aujourd'hui est si brillant c'est soi-disant grâce au sauveteur en chef des naufrages annoncés, j'ai nommé le tout-puissant Rick Rubin, venu in-extremis appuyer sur les bons boutons et tirer sur les bonnes manettes pour rendre cette galette écoutable. Mais si vous voulez mon avis, la jeune Nicole y est pour beaucoup aussi, tant cet album tient les promesses du Bleeding Diamonds EP sorti l'année dernière. On retrouve donc avec plaisir le souffle lyrique et grandiose, volontiers pompier même, de ses compositions. A son meilleur, elle évoque le charme onirique d'une Paula Frazer qui aurait été boostée aux hormones. Vocalement époustouflant, mélodiquement excessif, ambitieux mais parfois boursouflé, Neptune City a peut-être les défauts de ses qualités mais permet de placer Nicole Atkins sur la carte des chanteuses à suivre.

Nicole Atkins - War Torn (MP3)
Nicole Atkins - Brooklyn's On Fire! (MP3)


Nicole Atkins - The Way It Is


Acheter Neptune City (2007, Columbia)

9 commentaires:

Erwan a dit…

Jolie chronique Thanu! C'est vrai que je le trouve un poil surproduit, mais très bon quand même.

Parisian Cowboy a dit…

C'est vrai qu'elle est très talentueuse. Je trouve que Rubin a du garder le meilleur de ce fameux "mur du son" érigé par les suédois.... il y a quelques passages grandioses comme la fin de "Cool Enough" ou l'intro de "Kill The Headlights" qui ont un petit côté Phil Spector.

J'espère qu'on va la voir à Paris un jour.

Thanu a dit…

ah oui Erwan je me rappelle que tu en avais parlé... mais le titre que tu as mis en ligne, Love Surreal, c'est vraiment celui que j'aime le moins sur l'album...

Thanu a dit…

j'ai lu une interview d'elle où elle disait qu'elle apprenait le français... donc on peut espérer qu'elle vienne un jour chez nous!

Infrason a dit…

J'aime beaucoup ce "War torn", emphatique et très théâtral. Moins "Brooklyn's on fire" qui, je ne sais pas pourquoi, me fait penser à Pattie Smith (que je n'aime pas).
Merci en tout cas.

Thanu a dit…

de rien!

laurent78 a dit…

Ah mais ça a de la gueule, une présence même si en effet, tout semble trop bien réglé.

Garrincha a dit…

Jamais pu entrer dans cet album pour ma part, que j'ai toujours toruvé trop lisse. Mais tu en dis tellement de bien que je me sens obligé de réessayer.

Thanu a dit…

moi aussi au début l'album m'a gonflé mais il se bonifie au fil des écoutes... si bien que maintenant je l'aime encore plus!